L’univers est un hologramme

Les champs énergétiques

Décodage

Le cerveau humain décode en image 3D des champs énergétiques pour donner l’illusion d’un monde physique. Malgré son aspect matériel, l’univers serait une projection  3D. La réalité est-elle une illusion ?

Au fond qui sommes-nous au delà de la forme physique ?

Le cosmos n’est probablement qu’un grand écran de cinéma ! Yoshifumi Hyakutake et ses collègues calculent l’énergie interne d’un trou noir, la position de sa manifestation, et d’autres propriétés basées sur la théorie des cordes. Ils calculent en parallèle l’énergie interne de la réduction correspondante au cosmos sans gravité. Notre monde est une projection d’infinies petites cordes vibrantes qui donnent l’aspect visuel du monde physique.

Serions-nous dans une simulation numérique comme dans Matrix ?

 

Publicités

La réalité en tant qu’ unité indivisible

Selon Lothar Schafer professeur émérite de l’ université d’Arkansas, un système matériel ne pourrait rien faire s’il n’avait pas d’états virtuels. Beaucoup d ‘exemples peuvent être trouvés, qui montrent que les états virtuels sont réels, même si nous ne pouvons pas les voir, car ils influencent des réactions chimiques observables. Avant de faire un saut dans un état libre, un atome ou une molécule ressent, pour ainsi dire, dans quelle mesure un état donné lui convient pour un saut quantique.

Les pensées sont également des formes non matérielles et non empiriques qui ont la nature de la potentialité. Elles existent en vous en tant que potentialité. Au niveau des atomes, un ordre de type esprit se manifeste spontanément dans le monde matériel. Tous les états des atomes et des molécules sont des motifs de nombres, de l’information ou des fonctions d’ondes. Même si ces formes sont invisibles, elles existent réellement. Elles sont des formes de potentialité vides d’énergie et de matière mais peuvent influencer des résultats de réactions chimiques.

Il existe une partie de la réalité que nous ne pouvons voir mais qui est réelle, car elle peut agir sur nous. La base transcendante du monde forme une unité. Les formes transcendantes sont liées ensemble. Nous appartenons à cette unité.

Un philosophe prétend que la vie ne vaut rien

Le philosophe David Benatar prétend que la vie n’a aucun sens aux yeux de l’univers. Cette vision matérialiste qui réduit la vie à rien, si ce n’est dans l’aide que l’on peut apporter à autrui en état de souffrance, est tout simplement suicidaire, même si paradoxalement Benatar est contre le suicide. Ce monsieur a une totale ignorance de l’intelligence cosmique qui œuvre à travers nos consciences, indépendamment de la raison et de la tyrannie du mental, qui dissèque, analyse, compare, pèse le pour et le contre en permanence. Voyez comme l’identification complète au mental peut mener à la ruine de l’âme, comme l’a expliqué Eckart Tolle et sous une autre forme, François Rabelais.

La conscience programmée

Selon l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan, si l’humain est capable de penser le monde, c’est parce que la conscience a été programmée, tout comme l’univers a été réglé de façon extrêmement précise, dès son début, pour permettre l’émergence de la vie. L’apparition de la conscience n’est pas due à un simple hasard cosmique. Elle est nécessaire car l’univers n’a de sens que s’il héberge une conscience capable d’appréhender son organisation, sa beauté et son harmonie.

Yaldabaoth Andromède et Madénian

Yaldabaoth n’est pas une entité vivante physique et il n’a pas besoin d’ADN. C’est un être d’énergie de plasma qui est venu de la Galaxie d’Andromède en passant par Orion pour arriver sur notre système solaire. Il contrôle les Archontes parce qu’il manipule un grand pourcentage de plasma dans ce système solaire. Le corps de plasma de cette entité est en cours de lente désintégration ou de transformation en pure lumière , au fur et à mesure que les forces de lumière progressent.

Jésus et les Ulémas

Selon certains médiums pris plus ou moins au sérieux, comme la légendaire et contestée Maria Orsic, dont on met en doute même jusqu’à l’existence, les Annunakis Ulémas nous révèleraient que certaines planètes de notre galaxie comme dans la constellation d’Ashtari, sont disposées sur une ligne à 33 degrés qui servirait de portail vers d’autres galaxies. Alpha Tauri était connue sous le nom d’Aldébaran. Adbara siginifie en arabe, « il est parti, il a voyagé ». Les habitants d’Aldébaran représentaient la descendance des Anunnakis. Tous seraient descendus en Phénicie, en Mésopotamie vers 450 000 ans avant Jésus-Christ. Ils auraient participé à l’élaboration des civilisations du Proche-Orient, du Moyen-Orient et de l’Asie Mineure. Certaines de leurs colonies étaient Ur, Saydoon et Baalbeck. Ces villes sont mentionnées dans les anciennes écritures et tablettes d’argile du Proche-Orient, de la cosmogonie des Phéniciens. Un scientifique de l’époque de Maria Orsic (seconde guerre mondiale), qui parlait couramment l’allemand, l’anglais et l’hébreu a suggéré aux militaires une hypothèse fondée sur la croyance selon laquelle, dans les temps anciens, la population d’Irak, Syrie, Egypte et Liban avait rencontré des entités d’un autre monde. Il a notamment remarqué que l’écriture de Byblos en Phénicie était plus qu’une langue ancienne. Selon lui, il s’agirait d’une expression mathématique sous forme de lettres. Certains scientifiques et linguistes avaient suggéré que les aliens pourraient ne pas posséder de langage oral mais plutôt écrit, car de nombreuses planètes n’ont pas l’atmosphère similaire à celle de la Terre.

Ainsi les mots ne peuvent pas être entendus parce qu’il n’y a pas d’atmosphère, aucun son ne peut être entendu. Dans ses états de transe médiumnique, Maria Orsic aurait écrit que Jésus n’était pas juif mais guérisseur phénicien né à Tyr au Liban.

 

Une gigantesque transformation à l’oeuvre

Particulièrement intensifiée depuis quelques années l’esprit s’incarne véritablement dans la matière avec une déprogrammation des mémoires cellulaires qui empêchent d’aller vers cet état de paix intérieur.  Espérons que celles et ceux qui s’avancent vers le chemin de l’élévation de la conscience, se laissent de moins en moins déstabilisés par le quotidien.

A propos de la Déesse

« Plongez-vous dans les entrailles de la Terre. La source est une vibration féminine. Les vibrations masculines consorts rivalisent pour l’amour de la Déesse, se divisent et bataillent. Vos pensées sont imprimées dans votre sang. Il porte l’ADN décodé. Le sperme porte l’histoire de la Mère encodée dans la vibration mâle.  » Extrait de la bibliothèque vivante de Barbara Marcyniak.